BestAir
Product Info BEST-AIR – Station prétraitement de l´air comprimé [PDF]
Applications:

  • Macération carbonique avant la fermentation
  • Air comprimé servant au test d’intégrité des membranes
  • Gaz utilisés pour aspirateurs à bouchons
  • Gaz utilisés pour soutireuse – filtre tangentielle, etc.

Für die Pour le traitement de l’air comprimé du compresseur

2 seuils de filtration

Microfiltre: Filtre au silicate avec boron

  • Pour la filtration des aérosols et solides > 0,01 µm
  • Rendement: 99,9999 % en relation à des particules solides de 0,01 µm et 0,01 ppm de teneur résiduelle en huile

Filtre à charbon actif:

  • Pour l’adsorption des odeurs, p.ex. résidus d’huile
  • Rendement: 0,005 ppm teneur résiduelle en huile

Indications:

  • Les modèles VITI-2, VITI-3 et VITI-4 n’ont pas de niveau de filtration stérilisante
  • Sous réserve de modifications techniques
  • Modèles pour débit plus important sur demante

Modèle VITI-2

Modèle-VITI-3

Modèle-VITI-4

Débit d’environ

 

13 m3/h / 2 bar

60 m3/h / 2 bar

90 m3/h / 2 bar

Raccords

¼”

¾”

1″

 

Exigences relatives à l’air comprimé dans la cave à vin

Lors de la vinification et de la mise en bouteilles, l’air comprimé entre bien souvent en contact direct avec le vin. Il est donc important de relever que l’air comprimé est obtenu à partir de l’air ambiant. Or, cet air ambiant n’a plus tout à fait la même qualité que jadis. Actuellement, la pollution engendrée provient essentiellement des consommateurs de produits fossiles (les chauffages, l’industrie, les véhicules etc.) A ces polluants sous formes de gaz et particules, s’ajoutent encore d’autres particules de métaux lourds, des composés organiques volatiles (COV) et la liste pourrait encore s’allonger. L’ensemble de ces polluants bien qu’invisible à l’œil nu, forme un véritable cocktail de nocivité, parfaitement capable d’altérer la qualité œnologique des vins.

Utilisation de l’air comprimé avec contact direct dans le secteur du vin

  • Pigage du marc (avec lance ou apport direct dans cuve à vin)
  • Acheminement des fermetures de bouteilles
  • Installation de remplissage
  • Test de maintien de pression des cartouches membranes

 

Pourquoi préparer l’air comprimé?

Comme mentionné plus haut, l’air ambiant contient des impuretés. Le compresseur aspire cet air, dont le volume est plusieurs fois comprimé. A une compression atteignant 10 bars
(10 bars de surpression = 11 bars en absolue), la concentration des particules de poussières est donc bien multipliée par 11.

In 1 m3 d’air comprimé recèle alors 2 milliards de particules de poussières. A cela s’ajoute le fait que le compresseur introduit dans l’air comprimé des particules de frottement et d’huiles de graissage.

1 m3 d’air ambiant recèle une quantité importante d’impuretés, telles que:

  • jusqu’à 180 millions de particules de poussières (taille entre 0,01 et 100 µm)
  • 5 à 40 g/m3 d’eau sous forme d’humidité de l’air
  • 0,01 à 0,03 mg/m3 d’huile sous forme d’aérosols d’huiles minérales et d’hydrocarbures imbrûlés
  • des traces de métaux lourds tels que plomb, cadmium, mercure, fer etc.

BestAir